Votre chiot aime-t-il vos caresses de félicitations ?

Constat : la plupart des maîtres qui veulent récompenser leur chiot par des caresses leur font généralement une caresse sur la tête. Ils pensent bien sûr que leur chiot aime ce geste et qu’ils lui font ainsi plaisir.

Or…

Avez-vous déjà observé l’attitude des chiots au moment où la main s’approche de leur crâne ?

Très souvent, le chiot a un léger mouvement de recul, ou alors il lève la tête vers la main qui arrive, ou il rentre sa tête, se lèche la truffe, rabat les oreilles…
Par ces attitudes le chiot montre qu’il n’est pas à l’aise avec ce type de caresses.
Ce n’est donc pas une récompense pour ce chien et il le dit dans son langage de chien. Encore faut-il le comprendre !

caresses1

Lors des interactions entre chiens, tout ce qui arrive d’en haut ou par derrière est potentiellement inquiétant : un chien qui se positionne au-dessus d’un autre ne l’invite pas au jeu ! De même la main qui arrive au-dessus de la tête est inquiétante pour le chien.
Sur la photo ci-dessus, ce jeune chien de 6 mois lève le museau pour voir ce qui arrive au-dessus et détourne le regard lors du contact de la main. Il finit par accepter la caresse de sa maîtresse mais semble mal à l’aise. Cette caresse n’est sûrement pas ressentie comme une récompense. Peut-être aimera-t-il ce type de caresse plus tard, lorsqu’il se sera habitué… ou pas !

Les caresses peuvent pourtant être de formidables récompenses pour la plupart des chiens, qui aiment réellement cela, surtout aux endroits qui leur procurent plaisir et bien-être.
Dans un premier temps, votre chiot appréciera certainement davantage la main qui arrive doucement sous le museau et qui remonte vers l’oreille. Et avec les deux mains, c’est encore mieux…

Ce même chien montre un regard bien plus apaisé sur les photos ci-dessous.
(Merci à Iboga et Delphine pour s’être prêtés à la séquence photos…)

caresses2

Si vous voulez que votre chien ait confiance en vous, soyez attentif à ce qu’il vous « dit ». Vous saurez alors réellement comment lui faire plaisir.

Le test…

Asseyez-vous près de votre chiot et commencez à le caresser, où vous voulez, durant quelques secondes puis retirez votre main, sans lui parler.
Quelle est alors la réaction de votre chiot ? Reste-t-il immobile ? Détourne-t-il la tête ? Se retire-t-il ? Si oui, c’est que votre caresse ne lui fait pas plaisir, voire le met mal à l’aise.
Au contraire, cherche-t-il votre main avec sa patte ou approche-t-il sa tête de votre main ? Alors oui, il vous dit clairement de recommencer à le caresser de la même manière et au même endroit. (Peut-être vous montre-t-il même)
Puis caressez-le à d’autres endroits, en vous y prenant différemment… et vérifiez en retirant votre main, sans un mot. Il va probablement même vous montrer la zone où il souhaiterait être caressé (en se retournant pour vous offrir son ventre, par exemple).
Faites ce test ensuite en vous mettant debout, puis dans diverses situations (lorsqu’il y a du monde autour de vous, du bruit, des personnes inconnues…)
Demandez aussi aux autres membres de la famille ou à des proches de faire de même.
Vous apprendrez peu à peu à interpréter son regard et son expression, ce que j’appelle « lire » son chiot. En l’observant vous le connaîtrez de mieux en mieux et apprendrez à le respecter en tant qu’animal « être vivant capable de ressentir et d’exprimer des émotions tout comme les humains ». S’il se sent compris, votre chiot pourra vous faire confiance.

Mais… vous entendrez peut-être des personnes vous donner le conseil opposé, vous affirmant qu’il faut au contraire de suite caresser avec insistance son chiot sur la tête pour affirmer votre autorité. Cela ne correspond pas à notre approche du chien, mais c’est à vous de décider quel type de relation vous souhaitez développer avec votre jeune compagnon : une belle complicité, finalité de notre enseignement à l’école du chiot ? Ou au contraire une relation autoritaire par crainte d’être dominé par votre animal ?

Simone