Ecole du chiot

… depuis 2001, au Club d’Education Canine de Habsheim.

 

ec0_presentation

C’est avant l’âge de 6 mois que la personnalité de votre chien, sa docilité, sa socialité, sa tolérance vis-à-vis des gens, des autres chiens et de tout son environnement se construit. C’est aussi entre 2 et 6mois qu’il va être le plus réceptif aux apprentissages.
Comme c’est à vous qu’il appartient d’apprendre les bonnes manières à votre chiot et de faire de lui un chien à l’aise en toutes situations, nous vous proposons de vous accompagner dans cette tâche, de faire de vous de bons éducateurs durant cette période essentielle où vous devrez, vous et votre chiot, acquérir toutes les bases du « bien vivre ensemble » !

Inscription préalable indispensable, auprès d’une des monitrices :
Simone au 03 89 64 17 50 ou simone.mark@wanadoo.fr
Christine au 06 14 10 17 52 ou christine.kloetzlen@gmail.com
Sabine au 06 23 78 44 88 ou sabine.Kreber@mulhouse.fr

Lorsque vous viendrez avec votre chiot, celui-ci devra avoir eu, à minima, les vaccins suivants :
1e injection CHPPi (maladies de Carré, hépatite, parvovirose, « toux de chenil » virale) et PNEUMODOG ou NOBIVAC KC (« toux de chenil » : vaccins protégeant également contre Bordetella).
Il devra être en bonne santé et, si nécessaire, correctement déparasité (puces, parasites intestinaux, gale des oreilles, etc…).

N’attendez pas d’avoir votre chiot pour prendre contact avec nous. Nous vous accueillons volontiers, si possible avant-même l’acquisition de votre futur chiot, pour un premier contact et un cours «Découverte».

Le matériel à prévoir :
• collier plat ou harnais
• laisse multi positions (2m)
• sac à friandises (ou sac banane)
• friandises : les croquettes de votre chiot auxquelles vous ajouterez quelques petits bouts de fromage, de viande, etc…
• gamelle et eau
• jouet interactif (chiffon noué, boudin…) et jouet d’occupation (kong, etc…)

QUAND ? Les dimanches à 9h et à 10h, selon l’âge de votre chiot. Venez en famille.

 

L’Ecole du Chiot du CEC Habsheim est habilitée par la Société Centrale Canine (SCC) : elle dispose des installations recommandées et ses moniteurs/monitrices sont qualifiés (monitorat de base + stage Ecole du Chiot et, selon les personnes, divers stages complémentaires, formation de cynologiste, compétences en élevage, chasse, médiation animale…).

Lire l’article paru dans le magazine de la SCC de mars-avril 2016 à propos de l’Ecole du Chiot : Article Ecole du chiot SCC mars2016

 

En savoir plus sur notre Ecole du chiot ?    (cliquez sur les liens ci-dessous)

 

Dès 2 mois et jusqu’à 6 mois

Plus le chiot est jeune, plus il apprend vite !

Lorsque votre chiot arrive dans son nouveau foyer, il se retrouve seul dans un univers qu’il ne connaît pas. C’est maintenant à vous de tout faire pour qu’il se sente à l’aise dans son nouveau chez lui sans pour autant omettre de lui apprendre les bonnes manières (chez vous, à l’extérieur et avec tous ceux qu’il sera amené à rencontrer).
Il a alors 8 ou 10 semaines. C’est l’âge idéal pour commencer ou poursuivre la socialisation et l’éducation de votre chiot selon une APPROCHE AMICALE et POSITIVE que nous vous enseignerons et avec laquelle vous apprendrez à votre chiot à vous « obéir » parce que vous lui en donnerez l’envie ! Alors, n’attendez surtout pas qu’il ait 3, 4 ou 6 mois, inscrivez-le SANS ATTENDRE à l’ÉCOLE DU CHIOT !

ec1Par le jeu, les chiots apprennent les codes
relationnels propres à leur espèce.
ec2Les enfants aussi participent aux cours et apprennent, entre autres, la bonne manière d’aborder un chien.

A l’Ecole du Chiot, l’apprentissage des règles de base de la vie en société se fait au travers de jeux éducatifs, de jeux en liberté avec les autres chiots et parfois des chiens adultes (acquisition des codes spécifiques à l’espèce chien), de contacts et de manipulations avec les personnes et enfants présents afin que votre chiot devienne un chien adulte confiant et tolérant envers les êtres qui l’entourent.
C’est aussi l’occasion, pour lui, d’être stimulé sensoriellement grâce à divers objets, sons ou odeurs qui l’aideront à banaliser son environnement, à développer sa résistance au stress et à faire qu’il devienne un chien sûr de lui en toutes situations.
Vous apprendrez aussi à connaître votre chiot et à communiquer avec lui, à le respecter, le motiver, l’encourager, le récompenser et le féliciter en ayant toujours à l’esprit qu’en agissant ainsi, vous consolidez votre relation et que vous incitez votre chiot à s’exécuter plus volontiers que si vous vous fâchiez. C’est donc en étant sûr de vous, patient, cohérent et aimable que vous lui donnerez envie de recommencer.

 

Une approche POSITIVE et AMICALE

La méthode enseignée à l’Ecole du Chiot de Habsheim obéit à certaines règles de base :

  • le respect total du chiot : il obéit parce que son maître fait en sorte qu’il le veuille bien, et non parce qu’il l’a contraint ou qu’il lui a fait peur ;
  • le maître doit toujours être perçu comme une présence agréable et rassurante, il est le référent, celui en qui le chiot a toute confiance, il doit donner envie à son chiot de le suivre ;
  • le maître s’investit psychologiquement dans le comportement de son chiot, il essaie de penser comme lui et s’adapte à son niveau de compréhension ; il apprend à « lire » son chiot, c’est-à-dire à comprendre ce que celui-ci exprime dans son « langage » de chien ;
  • le maître s’investit en temps dans l’entraînement quotidien de son chiot afin que celui-ci progresse rapidement et sûrement. Il a une attitude éducative dans toutes ses interactions avec son chiot.

Le chiot grandit et se développe très vite. A 6 mois, son cerveau a terminé de se développer et on peut considérer qu’il a la maturité d’un adolescent de 14-16 ans. Imaginez un instant, votre fils ou votre fille qui, à cet âge, n’aurait pas encore rencontré d’autres êtres humains à part sa famille proche, n’aurait pas appris les règles qui régissent votre foyer, n’aurait pas appris la politesse, la propreté, à lire et à écrire !!

Au Club d’Education Canine de Habsheim, l’Ecole du Chiot fonctionne depuis mai 2001. En quelques années, nous avons permis à des centaines de chiots, du minuscule Chihuahua au grand Dogue Allemand, de prendre, en fonction de l’engagement et de l’implication de leurs maîtres, un meilleur départ dans la vie…

Nous avons deux enclos réservés aux chiots, avec un petit abri en cas de pluie. Les cours ont également lieu en dehors du club, sur les chemins ou au village, afin que vous appreniez à garder votre chiot sous contrôle en toute circonstance tout en lui offrant la liberté lorsque les lieux le permettent.

Au CEC Habsheim, votre chiot et toute sa famille (enfants, grands-parents ou toute autre personne qui aura un jour à s’en occuper) sont accueillis par des Monitrices d’Education Canine formées aux spécificités de l’école du chiot.

 

L’Ecole du chiot ET des maîtres !ec3

Ah bon, les maîtres retournent donc à l’école ?
Il n’est jamais trop tard pour apprendre, surtout lorsqu’il s’agit de communiquer avec des petits poilus pour lesquels le langage des humains n’a que très peu de sens (n’oublions pas que les odeurs leur parlent au moins autant que les mots pour nous autres…).
Les chiens sont capables de s’adapter au mode de vie des humains… et nous, sommes-nous capables d’entrer dans leur monde pour mieux communiquer avec ces êtres merveilleux et sensibles qui ont choisi un jour de vivre avec nos premiers ancêtres?

 

Le langage du chien

Le comprendre et se faire comprendre, pour construire une meilleure relation avec lui.

Les chiens sont sociables par nature et font leur possible pour éviter les conflits. Ils se « parlent » entre eux et nous « parlent » de la même manière. C’est un langage subtil, fait de signaux, qu’il nous faut apprendre à déchiffrer comme une langue étrangère de l’autre bout du monde.

L’auteur, Turid Rugaas, de Norvège, une grande observatrice des chiens et des chevaux, a décodé peu à peu les divers signaux d’apaisement que les chiens nous envoient ou envoient à leurs congénères. Ce travail exceptionnel, entrepris il y a plus de 20 ans, nous est offert au travers d’un livre (traduit récemment en français) et d’un DVD :   

« Les signaux d’apaisement »

Le livre et le DVD peuvent être achetés sur le web (Amazon, Animalin-boutique…).
Nous vous les recommandons vivement.
Voici une traduction de deux conférences de Turid Rugaas.

 

Autres livres et articles intéressants :

Allez voir à la page « Nos conseils d’experts » tous les articles que nous y avons mis à l’attention de ceux qui suivent nos cours d’Ecole du chiot.

Livres utiles :

  • Comment éduquer son chien dans le sens du poil. Nicolas Cornier.
    « Inspiré par les méthodes de vrais passionnés des chiens, le livre présente les principales notions nécessaires à l’éducation canine. Dans la pratique, il enseigne comment intégrer le chien dans la maison, mieux le connaître et créer avec lui une relation équilibrée. »
  • Dans la peau d’un chien. Alexandra Horowitz.
    Le langage, si riche et si complexe du chien. Un livre passionnant, une approche scientifique mais pas du tout rébarbative, un livre qui aurait mérité une photo de couverture plus en adéquation avec le contenu. A lire, à dévorer…

Une petite bibliothèque est aussi à disposition de nos membres, au local.

 

Notre Ecole du chiot en images…

 

Les jeux entre chiots

Ils sont essentiels à l’épanouissement de votre chiot. Ils développent la socialisation intra-spécifique, c’est-à-dire l’apprentissage des codes propres à l’espèce canine (la langue universelle des chiens, les règles de politesse, les signaux d’apaisement…).
Les jeux en liberté, avec des chiots différents les uns des autres, sont des occasions privilégiées de perfectionner leur langage canin. Les chiots apprennent à ne pas serrer trop fort leur mâchoire… pour que le copain n’arrête pas de jouer. La présence de l’un ou l’autre chien adulte va leur apprendre également la « politesse » canine.
Un chiot qui aura eu de nombreuses occasions de jouer librement avec différents chiens ou chiots saura plus tard comment se comporter lorsqu’il rencontrera d’autres chiens. Aucun humain ne peut le lui apprendre !

ec4Faisons d’abord connaissance… ec5Prudence… Puis-je sortir de mon refuge ?
ec6Méchants ? Mais non ! Les jeux entre chiots sont rarement délicats et parfois, on s’y explique un peu bruyamment ! ec7Heu-reux !
ec8Calmer le jeu, octroyer des pauses en effectuant un exercice, ici un « couché », pour faire retomber l’excitation. ec9On joue toujours, mais plus calmement. Du coup, on communique mieux !
ec10Les jeux des chiots de 2 à 4 mois, premiers contacts. Qui es-tu ? Je ne connais pas ton odeur… ec11Même en hiver… Qu’est-ce qu’on s’éclate dans la neige !

 

Les premiers apprentissages…

Le plus souvent, nous entendons des « assis », « assis » et « ASSIS »… lors de l’arrivée à l’école du chiot avec un chiot d’à peine 3 mois, qui tournicote en tous sens avant de finir, avec un peu de chance, par s’asseoir ! Et nous de réagir en disant : « Mais il sait s’asseoir votre chiot, il n’a tout simplement pas compris ce que vous lui demandez ! »
Et oui, nous ne parlons pas la même langue, nous humains et lui, petit poilu Canis Familiaris ! Il nous faudra apprendre à communiquer, faire preuve d’empathie, se mettre à son niveau de compréhension, tout comme chaque parent a su instinctivement communiquer avec son tout petit bout d’homme…

Tout commence par le regard…ec12
Une des premières choses que vous apprendrez avec nous, c’est à capter l’attention de votre chiot, à l’inciter à vous regarder pour qu’il y ait réellement communication entre vous. Car si votre chiot ne vous regarde pas lorsque vous l’interpelez, il y a peu de chance qu’il fasse ce que vous lui demandez : il a tout simplement la tête ailleurs !

ec13Que tu as de beaux yeux, mon chien ! ec14Mise en application lors d’une promenade : le chiot, même détaché, est sous le contrôle de sa maîtresse.

Une fois votre chiot à votre écoute, vous pourrez lui apprendre tout ce que vous voudrez : l’utile comme l’inutile : revenir au rappel, ignorer le cycliste qui passe, laisser le petit enfant avec qui il voudrait jouer… ou faire une roulade ! Il sera tout simplement heureux d’être avec vous.
Mais il apprendra aussi sans vous, selon le résultat de ses expériences (agréables, désagréables ou sans intérêt) et ce ne sera pas forcément ce que vous voudrez : des comportements indésirables peuvent ainsi se fixer en cas de réponse inappropriée de votre part.
Tous les apprentissages auront pour but un chien facile à vivre, avec vous comme à l’extérieur. Tout ce que nous vous apprendrons ne sera jamais inutile, même si vous n’en voyez pas immédiatement la finalité.

 

ec15Revenir au rappel… à toute vitesse, parce que ma maîtresse m’a donné envie de la rejoindre ! ec16Supporter d’être pris au collier… dans la vie de tous les jours cela peut rendre bien des services !
ec17Prendre sans chiper… doucement ! ec18Assis devant et ne pas bouger pour attacher ou détacher la laisse.
ec19Un échange de regard et comme par magie votre chiot s’assied ! ec20Le bon geste et votre chiot se couche.
ec21Faire se coucher un chiot sur le côté ou sur le dos sans le toucher ! ec22Même les enfants y arrivent… par la complicité et non par l’autorité !
ec23

ec24

Marcher en laisse sans tirerCela s’apprend tout jeune, avec la laisse qui traîne au sol pour acquérir les bonnes réactions : surtout ne pas tirer sur la laisse ni suivre son chiot qui tire ! 

 

Etre stimulé sensoriellement, ça rend confiant et intelligent !

ec25Trouver des stratégies pour franchir toutes sortes d’obstacles et d’objets avec différentes textures… Ce petit Jack Russel n’en est pas à son coup d’essai et n’est pas du tout impressionné par l’amoncellement d’objets hétéroclites !

ec26

 

Rendre son chiot docile, tolérant et sûr de lui

ec27 ec28

Habiller un chien ? Cela peut paraître saugrenu ! Pourtant, tous n’apprécient pas la plaisanterie et certains maîtres ont des difficultés parce qu’ils n’ont pas habitué leur chiot à être manipulé…
Le déguisement des chiots est l’occasion d’un contact rapproché avec le maître. Le chiot va se laisser manipuler parce qu’il a confiance. Il s’en souviendra sûrement lorsqu’il devra être soigné…
Cette confiance, il doit également la développer envers tout être humain qui aura à s’occuper de lui.

ec29

 

 

Ne pas réagir… Apprendre à être docile en toutes circonstances…

Même lorsque quelqu’un (mon maître ou quelqu’un d’autre) m’enserre le museau ou me masque les yeux !

ec30Mettre la main dans la gamelle ! Pas toujours si évident ! C’est le résultat d’un bon travail sur le partage des ressources et sur l’inhibition de la morsure. Le chiot a appris que la main qui arrivait n’allait pas lui prendre son repas mais au contraire venait ajouter quelques bonnes choses. La confiance peut alors s’instaurer entre la maîtresse et son chiot : « Je te laisse fouiner dans ma gamelle parce que je suis confiant et que tu m’as appris que partager, ce n’est pas perdre ! ».

De même, vouloir prendre de force la dernière trouvaille que votre chiot tient dans sa gueule, n’est pas la bonne solution (même s’il y a des urgences absolues à le faire). Il pourrait essayer de vous mordre ou avaler rapidement et apprendrait les fois suivantes à vite partir avec ce que vous convoitez (c’est sa vision des choses). Il n’a pas conscience du danger à avaler ou mâchouiller ce qu’il tient. Il faudra vite lui apprendre à laisser sur demande, parce que « laisser ce n’est pas perdre » (« tu laisses ! » C’est bien…. » « Viens vite me voir… » : voir l’article qui en parle à la page Conseils d’experts). Si cet apprentissage est bien mené, vous aurez peut-être un jour le grand soulagement de voir votre chiot vous rapporter la boule de Noël en verre qu’il vient de chaparder, parce que vous lui aurez demandé gentiment, comme à l’entraînement… (Maimy, 3,5 mois).

 

Les sorties de l’Ecole du chiot, les cours au village…

C’est une autre façon de s’entraîner ! Ces quelques heures passées ensemble, dans la bonne humeur, permettent aux chiots et à leurs maîtres de renforcer le lien qui les unit, de mettre en pratique et en situations réelles des exercices appris à l’Ecole du Chiot et d’apprendre beaucoup de choses bien utiles pour une vie harmonieuse avec son chien.

ec31

ec32

Apprendre à contrôler son chien…

… pour laisser passer cyclistes et promeneurs.

 

 

Chiots en liberté… Oui ! Mais ils ne quittent pas le chemin !!!
Une excellente occasion de s’entraîner aux rappels.

ec33

ec34« Regarde-moi » et ignore ce qui se passe autour de toi… disent les maîtres à leurs chiots.
L’école du chiot en forêt de Zillisheim.
Promenade, détente pour les maîtres comme pour les toutous… et entraînement tout à la fois !

 

EC au village 4-2016

20161211ecauvillageCours au centre du village en décembre 2016, avec Sabine et les plus grands (5,5 à 6 mois). Les chiots ont testé en milieu urbain ce qu’ils ont appris durant les cours à l’Ecole du chiot. Photo au retour sur le parking : des chiots bien sagement assis ! Bravo !

ec35
 
Octobre 2015 :

les « petits chiens » sont de sortie… dans la colline au-dessus de Habsheim.

Pourquoi donc une sortie « petits chiens » ? Tout comme lors des jeux à l’école du chiot, les petits se sentent à l’aise lorsqu’ils ne craignent pas d’être bousculés ou malmenés par de grands chiots débordant de vitalité.

Ce jour-là il y avait 10 chiots de 2,5 à 6 mois et 3 chiens adultes.

 

ec36Lorsque les chiens sont en liberté sur les chemins, il faut s’entraîner à rappeler très vite son chiot et à capter toute son attention pour laisser passer d’autres promeneurs.

ec37Photo-souvenir d’une belle balade. Pas facile de rester sagement assis à regarder le photographe… Autant le regard du chiot pour son maître est facile à obtenir lorsqu’il est face à lui, autant il est difficile de demander à un chiot de regarder le photographe au loin lorsque celui-ci n’attire pas l’attention des chiots (les copains à côté sont bien plus intéressants) !